Objectifs et défis

Les petites caves et entreprises du secteur agroalimentaires situées en milieu rural ne disposent pas toujours de la capacité à canaliser leurs eaux usées vers des stations d’épuration. Le respect des réglementations en vigueur oblige ainsi ces petites entreprises à traiter leurs eaux usées sur site avant rejet dans le milieu naturel.

L'investissement dans de coûteuses méthodes d'épuration des eaux ne peut que rarement être assumé par ces PME, ce qui a conduit à la disparition de nombreuses entreprises dans les zones rurales au profit des zones urbaines. Cette problématique rend difficile la continuité et la création de nouvelles entreprises qui ne peuvent supporter la législation actuelle de l'environnement.

 

Le projet NUTRIA s'inscrit dans le contexte de la politique européenne de développement rural 2014-2020 en contribuant à "améliorer la viabilité et la compétitivité de tous les types d’agriculture et de promouvoir des techniques agricoles novatrices et la gestion durable des forêts"​. Le projet vise également à une meilleure mise en œuvre de l'économie circulaire, à la réduction des déchets produits et de la pollution générée par les différents procédés de production liés à l'agriculture.​​

L'objectif principal du projet NUTRIA est de développer une technologie d'épuration des eaux usées simple, abordable, efficace et propre, dans un premier temps à destination des petites caves.

 

Le choix s'est porté sur des processus photocatalytiques mettant en oeuvre des nanomatériaux activés par la lumière solaire.​ Les nanoparticules à activité photocatalytique seront immobilisées à la surface des matériaux magnétiques pour faciliter le processus de filtration et d'élimination de ces matériaux une fois le traitement réalisé.

​​Afin de valider la technologie, une unité prototype de traitement des effluents sera créé afin d'étudier la photocatalyse à échelle réelle et à réaliser des essais pilotes dans plusieurs entreprises, viticoles et agroalimentaires.

​Avanzare et l'université de La Rioja participent au développement et à la mise à l'échelle de nouveaux matériaux hybrides nanostructurés ayant une activité photocatalytique et des propriétés magnétiques. Ces matériaux constitueront le point de départ du développement du prototype permettant l'assainissement des eaux usées en profitant de sources de lumière visible de faible puissance ou naturelles. 

L'IFV partagera son expertise dans la caractérisation et le traitement des effluents viticoles, ainsi que la définition du cahier des charges de l'unité de traitement des effluents.

 

Ecocène diffusera les résultats de ces expériences auprès du grand public, de la communauté scientifique et des spécialistes du secteur à travers des publications techniques, des conférences, des journées portes-ouvertes, etc.

Le projet a été cofinancé à hauteur de 65% par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) au travers du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014- 2020)

NUTRIA est un programme financé par des fonds FEDER.